Élections départementales : quels sont les points chauds en Gironde ?

Parmi les cantons dans lesquels une surprise pourrait être organisée dimanche soir pour le second tour des élections départementales en Gironde, le canton du Nord Médoc, seul canton de la Gironde actuellement aux mains du Rassemblement national. Grégoire de Fournas arrivé premier au premier tour (35,33 %) pourrait perdre son siège dimanche face au duo de gauche (24,69 %) en raison d’une réserve de voix très faible.

La chef de file du RN pour la Région Edwige Diaz qui est également candidate pour le canton du Nord Gironde est également en mauvaise posture, avec 10 points de retard sur la paire de gauche et aucune réserve de vote possible puisqu’il n’y avait pas d’autres candidats dans ce canton.

Autre figure menacée : Christelle Dubos, la députée marcheuse et ancienne secrétaire d’Etat qui se retrouve dans un soulagement défavorable dans son canton de Créon.

Et puis dans un premier temps les grandes qui pourraient avoir lieu dimanche, sur le bassin d’Arcachon, le canton de Gujan Mestras pourraient virer fortement à gauche à cause de la lutte fratricide pour les droits. Par ailleurs, Talence pourrait devenir son premier canton 100% vert avec Bruno Béziade, l’ancien conseiller municipal de Noël Mamère à Bègles et sa compagne Maud Dumont dans les relèves de droite.

La carte des résultats par canton