Inondations en Gironde : les pompiers interviennent à 180 reprises cette nuit

La grande majorité des opérations concerne les inondations de sous-sols, de caves et de maisons

Ce samedi matin 19 juin, le soleil laissait présager un mauvais rêve, mais certains se baignent encore en plein cauchemar. Dans la nuit de vendredi à samedi, à partir de minuit, les pompiers de Gironde sont intervenus 180 fois dans le département. Principalement dans l’agglomération bordelaise et autour du Bassin d’Arcachon.

« Nous avons observé un phénomène moins intense que la veille, mais important avec de très fortes pluies continues », a déclaré un pompier. La grande majorité des opérations concerne les inondations de sous-sols, de caves et de maisons. « Tout est saturé ou bloqué par des feuilles, des pierres ou des branches transportées dans les gouttières. Le drainage n’est pas ou mal fait, le niveau de l’eau monte et inonde. « 

A Latresne, ce n’est pas une copie de la veille, mais les cicatrices du débordement Pimpine et les dégâts aux habitants sont encore visibles. Broyage, branchages, meubles, vêtements et objets imperméables attendent la prochaine collection à retirer.

A Carignan, Tresses, Yvrac et Sadirac

Les pavés non scellés de la chaussée sont ramassés en tas. Les maisons utilisent les caractéristiques pour sécher les locaux. Sur le panneau d’information, la mairie centralise et poursuit le message d’appel à l’aide aux sinistrés (05 57 97 02 70). Vers 4 heures, route de Carignan-de-Bordeaux, la D10E4 a dû être coupée en raison de la montée des eaux du ruisseau des Vergnes.

A Tresses et Sadirac, les habitants ont été contraints de sauver toute la nuit, impuissants face à la montée incessante des eaux. A Yvrac vers 2h50 les chemins Moulin et Renard en eau ont été coupés pour empêcher un éventuel accès à la D 115 de ces deux routes. Un couple de personnes âgées a été évacué.